User Profile

piks3l

piks3l@book.dansmonorage.blue

Joined 1 year, 3 months ago

Des trucs, des machins, de la technique et des choses étranges

This link opens in a pop-up window

piks3l's books

To Read

Currently Reading

View all books

User Activity

Alors, Ulrich se souhaita d'être un homme sans qualités. Mais les chsoes ne sont pas tellement différentes chez les autres hommes. Au fond, il en est peu qui sachent encore, dans le milieu de leur vie, comment ils ont bien pu en arriver à ce qu'ils sont, à leurs distractions, leur conception du monde, leur femme, leur caractère, leur profession et leurs succès ; mais ils ont le sentiment de n'y plus pouvoir changer grand-chose. On pourrait même prétendre qu'ils ont été trompés, car on n'arrive jamais à trouver une raison suffisante pour que le choses aient tourné comme elle l'ont fait ; elles auraient aussi bien pu tourner autrement ; les événements n'ont été que rarement l'émanation des hommes, la plupart du temps ils ont dépendu de toutes sortes de circonconstances, de l'humeur, de la vie et de la mort d'autres hommes, ils leur sont simplement tombés dessus à un moment donné. Dans leur jeunesse, la vie était encore comme un matin inépuisable, de toutes part débordante de possibilités et de vide, et à midi déjà voici quelque chose devant vous qui est en droit d'être désormais votre viem et c'est aussi surprenant que le jour où un homme est assis là tout à coupm avec qui l'on a correspondu pendant vingt ans sans le connaître, et qu'on s'était figuré tout différrent. Mais il le plus étrange est encore que la plupart des hommes ne s'en aperçoivent pas ; ils adoptent l'homme qui est venu à eux, dont la vie s'est acclimatée en eux, les évènements de sa vie leur semblent désormais l'expression de leurs qualités, son destion est un mérite ou leur malchance.

L' homme sans qualités by  (Page 188)

Ferdydurke (1979, Marion Boyars Publishers Ltd) 5 stars

Un livre absolument incroyable et indispensable dans une bibliothèque moderne. Le ton et le thème sont tranchants et précis et malgré l'étrangeté du sujet et de la narration, le livre parle le mieux de humains et de leur interactions sociales. Juste dans la Pologne entre les deux guerres et encore très contemporain.

finished reading Le rideau by Milan Kundera

Le rideau (Paperback, French language, Folio) 5 stars

"Un rideau magique, tissé de légendes, était suspendu devant le monde. Cervantes envoya don Quichotte …

Un essai sur l'art, le roman et l'histoire de l'art. Kundera s'étonne de la méconnaissant des Français de leur propre histoire littéraire et réfléchit par la suite aux romans qui comptent, ceux qui comptent en France, ceux qui ont marqué sa vie et ce que l'art veut dire dans la vie.

Loin d'être une réflexion personnelle et décousue, Le Rideau nous amène à nous questionner sur l'art et notre relation à l'art. Particulièrement aux raisons pour lesquelles certains auteurs sont plus mis en avant que d'autres, ou plutôt quels sont les thèmes qui marquent nos ménoires plus que d'autres.

Le rideau (Paperback, French language, Folio) 5 stars

"Un rideau magique, tissé de légendes, était suspendu devant le monde. Cervantes envoya don Quichotte …

Le nom de Munich est devenu le symbole de la capitulation devant Hitler. Mais soyons plus concrets : à Munich, à l'automne 1938, les quatres grands, l'Allemagne, l'Italie, la France et la Grande-Bretagne, ont négocié le destin d'un petit pays auquel ils ont nié jusqu'à sont droit de parole. Dans une pièce à l'écart, les deux diplomates tchèques ont attendu toute la nuit qu'on les conduise, le matin, par de longs couloirs, dans une salle où Chamberlain et Daladier, fatigués, blasés, bâillant, leur ont annoncé le verdict de mort.

"Un pays lointain dont nous savons peu (a far away country of which we know little)." Ces mots fameux par lesquels Chamberlain voulait justifier le sacrifice de la Tchécoslovaquie étaient justes. Il y a, en Europe, d'un côté les grands pays et de l'autre les petits ; il y a les nations installées dans les salles de négociations et celles qui attendent toute la nuit dans l'antichambre.

Ce qui distingue les petites nations des grandes, ce n'est pas le critère quantitatif du nombre de leurs habitants ; c'est quelque chose de plus profond : leur existence n'est pas pour elles une certitude qui va de soi, mais toujours une question, un pari, un risque ; elles sont sur la défensive envers l'Histoire, cette force qui les dépasse, qui ne les prend pas en considération, qui ne les aperçoit même pas.

Le rideau by  (Page 47)

Le rideau (Paperback, French language, Folio) 5 stars

"Un rideau magique, tissé de légendes, était suspendu devant le monde. Cervantes envoya don Quichotte …

"L'histoire de l'Allemagne", "l'histoire de la France" : dans ces deux formules le complément est différent, tandis que la notion d'histoire garde le même sens. "L'histoire de l'humanité", "l'histoire de la technique", "l'histoire de la science", "l'histoire de tel ou tel art" : non seulement le complément est différent, mais même le mot "histoire" signifie chaque fois autre chose.

Le grand médecin A invente une méthode génial pour soigner une maladie. Mais une décennie plus tard le médecin B élabore une autre méthode, plus efficace, de sorte que la méthode précédente (pourtant géniale) est abandonnée et oubliée. L'histoire de la science a le caractère du progrès.

Appliquée à l'art, la notion d'histoire n'a rien à voir ave le progrès ; elle n'implique pas un perfectionnement, une amélioration, une montée ; elle ressemble à un voyage entrepris pour explorer des terres inconnues et les inscrire sur une carte. L'ambition du romancier est non pas de faire mieux que ses précédesseurs, mais de voir ce qu'ils n'ont pas vu, de dire ce qu'ils n'ont pas dit. La poétique de Flaubert ne déconsidère pas celle de Balzac de même que la découverte du pôle Nord ne rend pas caduque celle de l'Amérique.

Le rideau by  (Page 28)

Berlin Alexanderplatz (2018) No rating

I started by watching the older movie and it was dense and intense to watch a bit like "Jules et Jim", a movie that you can't forget it has been a book. The book has the same pattern and movie forward seems like walking through a pile of bricks. Nonetheless, it's enjoyable and the atmosphere builds up on you slowly but surely. It has a very nice depiction of Berlin in the same feeling as you can see it in Cabaret. I'm currently half through it and looking forward how it develops.